dimanche 22 mars 2015

Chaenomeles japonica : un vrai dur à cuire !...

Quand j'ai commencé le jardin il y a 9 ans, j'ai reçu un minuscule petit plant de Chaenomeles japonica. Trop contente de planter de futures fleurettes printanières, j'ai vite dégagé un petit coin encombré de chardons et d'orties ... L'arbuste s'est installé rapidement.
Mais il a fallu que je lutte sans cesse contre ces ' piquants ' qui menaçaient à chaque printemps d'engloutir mon joli bébé.

Pour rappel, mon jardin à mon arrivée ressemblait à ceci :



En fait de joli bébé ( il est resté longtemps tout petit ), il y a +- 4, 5 ans il s'est mis tout à coup à grandir à toute allure ...
et est devenu bien plus ' piquant ' que ses prédécesseurs !...




 L'an dernier au début de l'automne,  je fais part à mon amie Arsenic d'un nouveau projet :
créer une perspective qui démarre de ma terrasse.
Mais le Chaenomeles est en plein milieu du trajet !... Pas de problème, me dit-elle, je le veux bien pour compléter une haie ...
Aussitôt dit, nous avons essayé de déterrer l'intéressé mais en vain ...




Cette semaine, nouvel essai avec Delphine ... rien à faire ! L'arbuste n'a pas bronché d'un pouce !

Nous avons donc fait appel à la force musculaire masculine !
 Mais elle non plus n'a pas suffi, il a fallu employer les grands moyens !






 Et enfin, après 2 manches de bêche cassés et 2 bonnes heures de dure lutte, la bête a été vaincue LOL !
Merci Marc !



Tout dernièrement, j'ai lu que le système racinaire d'un Chaenomeles japonica était proportionnel à son développement aérien !...
Conclusion : il vaut mieux connaître à l'avance l'évolution d'un arbuste et bien choisir son emplacement ...

19 commentaires:

Joan a dit…

Ah ! mouais ! bon ... j'en ai planté un (de couleur blanche) l'année passée ... je sens que même s'il n'est pas à sa place, il y restera ;-).

Bon dimanche Nikki

Claudine v. a dit…

Bonjour Nikki! Je ne connais pas cet arbuste! Merci pour ces renseignements! Je te souhaite un très bon dimanche!

Françoise a dit…

Une bonne mise en garde ! MERCI !

Floguy 02 a dit…

Pauvre cognassier du Japon ;-)
Tu le gardes en le replantant ailleurs ?
C'est un des premiers arbustes qui est arrivé dans notre jardin: notre voisine de l'époque nous l'avait recommandé et il n'y a pas eu à aller loin : un pied poussait dans la rue, il n'y a eu qu'à en tirer un drageon... il est toujours en place plus de 40 ans après...
Depuis, j'ai ajouté un double blanc "Kinshiden"...

maryse h a dit…

Nous en avons eu un mort de sa belle mort; je voudrais en remettre un et je vais bien réféchir à son emplacement; c'est fou comme certains s'accrochent tout de même et n'y mettent pas de la bonne volonté . Quand c'est fini, c'est fini !!!

Gine Proz a dit…

Dur apprentissage! Enfin, heureusement qu'il va reservir ailleurs, cet arbuste résistant! J'ai taillé le mien assez court, je l'avais un peu négligé ces dernières années et il prenait une forme un peu farfelue - et de plus en plus de place! Beaucoup de rejets sans fleurs aussi : j'ai tout coupé!
Il est maintenant plein de boutons et ne semble pas avoir souffert de mon traitement!

wivina a dit…

Il y des arbustes qui sont tenaces....J'en ai planté un à mes débuts. Quand je vois à quel point cet arbuste s'incruste, je crois que le mien ne bougera jamais de place :). De la main d'oeuvre masculine est bien utile dans pareil cas. Bonne semaine jardinière.

Maryline a dit…

Ton post tombe à pic j'en ai justement un de cette couleur que j'avais essayé d'éradiquer car il dénotait de par sa couleur là où il était, mais il en reste quelques pousses que je mettrais bien ailleurs, je comptais justement m'y atteler, je ne me fais pas d'illusion sur mes muscles et mon huile de coude, mais sait-on jamais. Bizh.

Berthille a dit…

:-O
Et moi qui veut arracher dès la fin de sa floraison un buisson encore plus imposant que le tien !!!

muller caroline a dit…

J en ai un planté dans le jardin et pour les racines je mettais renseigné : 150 de profond vertical. C est ce que je recherchait car je voulais un arbuste racine profondeur.

bénédicte a dit…

Oh là; quelle monstre cet arbuste!

Lisette T a dit…

Quand j'ai emménagé, il y avait un joli cognassier mais je l'ai perdu aussi par le dur hiver de 2012 de la même année. Depuis, je n'ose plus en remettre un autre. Bonne semaine, bisous

Nikki a dit…

Joan, du moment qu'il n'est pas près d'un passage, ça pique ;) !

Claudine, avec les blogs, on découvre tous les jours !

Françoise, de rien lol !

Floguy, il va partir chez Arsenic ( le pseudo est trompeur, c'est une crème de fille hahaha !)

Maryse, on n'a pas réussi à lui faire comprendre !!!

Gine, je l'ai taillé chaque année,même plusieurs fois pendant la saison, cela ne l'a pas empêché de prendre de + en + de place, au contraire ...

Wivina, c'est surtout que je ne m'étais pas rendu compte de la masse racinaire très puissante ...

Maryline, Blandine, courage ;) !...

Caroline, tu ne vas pas être déçue ;) !

Béné, il nous a cassé les bêches et les bras lol !

Lisette, c'est surprenant ... ici, il a résisté aux -25° de l'hiver 2010 ...

Brigitte D a dit…


Le pauvre ! Il n'a pas compris qu'il était tombé sur plus dur que lui !! Ce que femme veut ....

louli a dit…

Je n'imaginais pas que c'était si difficile à déplanter ! Moi aussi, j'en ai planté un mais il est dans un coin tellement ingrat pour les plantations qu'il devrait y rester ... Bises

Michèle Chasseriau a dit…

J'en ai un acheté double rose/blanc, superbe, qui a gelé et ses repousses sont roses vifs pas double. dommage! Comme il est planté le long du mur de l'immeuble, je ne risques pas de le déplanter. Par contre mon rouge comme le tien a disparu tout seul! J'en voudrais bien un blanc double! Bonne journée.

arsenic a dit…

l'endroit a été soigneusement choisis
le trou a été fait
il est planté, pas loin de la fenêtre de la cuisine

Anne MOREAU a dit…

Salut, Monique, je suis bien étonnée de te retrouver par le biais de ce blog.
Oui, comme tu vois, je me suis installée en Provence depuis quelques années. La pluie belge finissait par me déprimer un peu trop.
Merci d'être devenue l'une de mes lectrices. Cela me fait plaisir.
Jardiner est aussi un très grand plaisir. Alors, avec l'arrivée du printemps, je te souhaite beaucoup de courage car c'est la saison durant laquelle il faut "en mettre un sacré coup". Anne

Nikki a dit…

Anne, la surprise est réciproque mais très sympa !...
Tu es descendue vers le sud et moi j'ai rejoint le froid !... Je voulais de l'air et de l'espace et ce n'était qu'en Ardenne que c'était ' payable ' pour moi ;)... A bientôt !