dimanche 15 mars 2015

Cela se bouscule dans le ciel ardennais ...

Ce vendredi 13, alors que nous étions dans la position favorite des jardiniers au printemps ( voir en bas de l'article ), un concert de cacardements sonores nous a fait lever les yeux vers l'azur du ciel ...
Elles sont enfin de retour !...

 ( Cliquez sur les photos, mon zoom n'est pas terrible ... )

















Grues ou oies, je penche pour ces dernières. Quoi qu'il en soit, elles n'ont pas l'air d'être très d'accord sur la direction à prendre, 
ça part un peu dans tous les sens !...

De plus, la célèbre formation en V bat de l'aile ( tiens donc ;) ) ...
C'est plutôt d'un style très fantaisiste LOL !



Il y a du rififi pour la place de tête !



Bon vaille que vaille, elles sont bien parties vers le Nord ...



Je vous parlais de la position typique des jardiniers au printemps ?

A peine ont-ils posé leur cuiller, les voilà au milieu de leurs plates-bandes, pointant leurs postérieurs vers le sublime firmament (...). C'est dans cette posture qu'ils jouissent du printemps, tandis qu'au-dessus d'eux le soleil décrit sa révolution glorieuse, tandis que voguent les nuages et que les oiseaux du ciel s'abandonnent à l'amour.
Karel Capek
L'année du jardinier
1929

9 commentaires:

Sylvaine Boisson a dit…

Dans la semaine, sur des blogs ou sur FB, j'ai vu les mêmes photos mais plus au sud. Elles sont donc arrivés chez toi depuis !
C'est un signe de printemps, ça !
Les migrations de ces oiseaux me fascinent, moi qui n'ai aucun sens de l'orientation ! lol
Bises

Nikki a dit…

Sylvaine, j'ai vu aussi ces photos .. Je suis dans un couloir de migration mais il faut être dehors au bon moment ... Je ne sais pas à quelle vitesse ces oiseaux passent mais c'est absolument bluffant ! Il ne leur faut que quelques minutes pour traverser mon ciel du sud au nord !... Impressionnant !...

arsenic a dit…

elles survolaient la semaine passée le nord du luxembourg
le printemps arrive, mais il fait encore frisquet le matin

isa a dit…

Ici il y a longtemps qu'elles sont passées, pourtant, au regard des différents blogs je trouve mon jardin bien en retard. J'ai beaucoup aimé ta dernière phrase extraite de l'année du jardinier. Le postérieur vers le firmament, c'est tout à fait ça.J'ai le souvenir de ma mère et ma grand-mère attachant leur tablier par derrière dans les années 70 (mini-jupe oblige).....vive le pantalon. bon après midi.

Floguy 02 a dit…

Je les ai donc ratées pour ce printemps... Je les avais entendues partir à l'automne (pas vues, ce jour-là le ciel était trop bas et brumeux!)

catherine a dit…

c'est chouette! le printemps revient, mais il oublie la Bretagne, depuis quelques jours il fait gris et pas très chaud!
près de chez moi, il y a un loch, et les oiseaux migrateurs s'arrêtent ici pour reprendre des forces avant de remonter au nord (il faudrait que j'aille faire des photos en ce moment)
bonne fin de journée Nikki

wivina a dit…

Je les ai entendues et vues ce week-end aussi. Mais j'ai le même problème que toi, mon apn n'est pas assez puissant pour "voir" si loin. Leur retour est le signe que le beau temps nous revient, c'est cela qui est super. Bonne semaine.

Gine Proz a dit…

Je n'en vois jamais chez moi... En 2012, pourtant, j'avais fait le déplacement parce qu'elles avaient fait une halte exceptionnelle, à quelque 30 km. Un moment magique!

mabou a dit…

j'adore ce texte humoristique !
Pour tes oiseaux, je les devine plus que je les vois, mes yeux étant des yeux de vieille !!!
Mais c'est signe que les beaux jours arrivent !
Bises