vendredi 10 avril 2015

Les cadeaux de Kiwi ...

En hiver, Kiwi sort de sa torpeur quand la nuit tombe. Elle commence à sauter d'une fenêtre à l'autre,
se poste ensuite devant la porte en geignant.
Après 14 années de vie commune, je sais ce que cela signifie:
-  Laisse-moi sortir !...
 J'ouvre alors la porte de la véranda et là, elle marque un arrêt :
-  Hééééé ... mais c'est quoi ça ? ... Dis donc, il fait drôlement froid ! ...
- Ecoute ... ou tu sors ou tu fais dans ton bac !
L'hésitation est courte mais le retour est ultra rapide ...

Dès que le beau temps revient, la dame accepte enfin de sortir en journée et se balade pendant de longues heures.

C'est qu'il y a tant de choses à redécouvrir : quel plaisir de humer le parfum des premières fleurs, de griffer la terre fraîchement émiettée, de mâchonner les jeunes herbes ...
Et puis , il est une activité importante à reprendre au plus vite ... La chasse est réouverte !
Et cette année, il y a un sacré boulot !


Cela n'a pas tardé, Kiwi nous a ramené triomphalement sa première victime ...
Cette scène va se reproduire des dizaines de fois tout au long de l'été.
Il y a intérêt à bien fermer la moustiquaire de la véranda sans quoi elle dépose ses trophées dans la maison, parfois encore vivants !




 Cela me fait un peu mal au coeur ... Je les trouve bien mignonnes ces petites bêtes ...




- Alors ?... j'ai bien travaillé, non ?
- Oui bravo ma belle ... Allez viens, cela mérite bien un 'tit câlin !...



 

4 commentaires:

catherine a dit…

qu'elle est mignonne cette Kiwi! des cadeaux somptueux!! parfois chez moi, c'est une taupe, alors mon chéri est content..la chatte a attendu longtemps et patiemment pour la "chopper"!! parfois ce sont des musaraignes (vivantes ou non) ..je n'aime pas quand c'est un oiseau, hélas ça arrive.. bonne fin de journée Nikki!

Sylvaine Boisson a dit…

Lutin a presque le même comportement mais il nous laisse en cadeau les "restes" qu'il n'a pas mangé, l'estomac ! Souvent, un, parfois deux sur les marches du perron !
Bisous

Gine Proz a dit…

Même cirque avec Seita! Son plus grand jeu est de les lâcher vivants dans la maison, et de les perdre, sous le frigo, dans les vases à fleurs (ça grimpe, ces petites bêtes!)et ensuite, à moi de les appâter pour les faire entrer dans la souricière... J'ai moins de dégâts que toi au jardin et je les relâche donc un peu plus loin... en espérant qu'ils ne retrouvent pas le chemin du jardin. Mais Seita n'a pas droit à des câlins... car elle ne fait aucune différence entre campagnols, musaraignes, taupes ou rouge-gorge!
Caresses à Kiwi, quand même!

Nikki a dit…

Catherine, quand elle lâche une souris vivante dans la cuisine, s'en suit une course-poursuite effrénée lol !

Sylvaine, Kiwi ramène souvent ses proies sans leur tête ... beuuuuurk !

Gine, je les poursuis avec un grand essuie de vaisselle que je lance dessus puis je les emballe et je les relâche dans la prairie en face lol !